​Restez en contact avec l'avancée du Projet

Depuis 3 ans le Comité de quartier se bat pour sauvegarder les 51 arbres de la rue Berkendael que la commune de Forest veut abattre.

Le 22 Novembre 2017 il a décidé de poursuivre l'action devant le Conseil d'État afin d'annuler le permis d’urbanisme délivré par la Region.

Le Conseil avait déja suspendu en extrême urgence le permis le
30 Octobre 2017.

News: Début 2018, à notre très grande surprise,le fonctionnaire délégué de la Région bruxelloise a retiré le permis attaqué et en a délivré un autre (pratiquement le même).
C'est incroyable:
la Commune a donc décidé d'abattre les arbres alors que le Conseil d’État ne s'est même pas encore prononcé!!!
Nous n'avons pas eu d'autre choix que de demander à notre avocat de ré-introduire le 16 février 2018 une nouvelle requête en extrême urgence.

Le réaménagement de la rue Berkendael nous concerne tous.

 

Pourquoi ? Parce qu’il prélude à un gigantesque projet immobilier : la réaffectation du site des prisons – 10 hectares affectés à 1.000 logements et d’autres infrastructures qui vont complètement bouleverser la configuration du quartier.

 

C'est un jackpot qui tourne autour du milliard d'Euros".


Nous sommes déjà à plus de 1700 !

Prochain objectif: 2500 signatures !


Nous avons besoin de fonds pour la nouvelle procédure (environ € 3.000).

2 possibilités:

- Compte BERKENDAEL ARBRES BE26 0689 0811 4229.

- En cliquant sur le bouton ci-dessous:



Nos Actions

Le 22 novembre 2017 :
La procédure devant le Conseil d’État est poursuivie avec la demande en annulation du permis.

Novembre 2017 :
- Pétition en ligne et recherche de fonds pour les frais de procédure.
- Les diverses demandes au collège communal, à la Région et aux acteurs politiques (ECOLO, PS) pour revoir le projet ne donnent pas de résultat.

Le 30 octobre 2017 :
Quelques membres du Comité de Quartier empêchent les bûcherons d'abattre les arbres et font valoir la requête en suspension.

Le jour même l'auditeur du Conseil d’État suspend le permis en extrême urgence.

Le 28 octobre 2017 :
La commune installe malgré le recours les panneaux d'interdiction de stationner et prévient les riverains de l'abatage des bouleaux pour la fin du mois.

Le 28 octobre 2017 :
Un membre du Comité de Quartier introduit un recours en suspension du permis en extrême urgence devant le Conseil d’État.

Septembre 2017 :
Avis favorable du Fonctionnaire délégué de la Région pour le permis de la Commune.

Avril 2017 :
Interpellation citoyenne au Conseil Communal de Forest.
Lettre d'interpellation du Comité de quartier.


Février 2017 :
Avis deuxième Commission de concertation (projet accepté)

Octobre 2016 :
- Deuxième Commission de concertation
- Dossier avec plans alternatifs préparé par le Comité de Quartier.

Octobre 2015 :
Suite aux diverses pressions politiques, l'échevin des travaux de la commune annonce que le projet est enterré. Malgré cela, en catimini, la commune commandera des études à Sibelga et Vivaqua en vue de poursuivre son projet.

Décembre 2014 :
- Première Commission de concertation ( le projet est recalé par la Région).
- Dossier préparé par le Comité de Quartier pour la Commission de concertation.

Novembre 2014 :
- Toutes-boîtes explicatif avec Pétition des Riverains (92 % sont opposés) à l'abattage.
- Pétition en ligne (800 signatures)
- Pression sur le monde politique (PS, DEFI, ECOLO et CdH)

Octobre 2014 :
- Projet initial introduit par la commune + Note explicative


Toutes boîtes